Formation des salariés : Les nouveaux dispositifs de financement


Les dispositifs de financement ont été largement modifiés par la loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » regroupant les réformes de la formation professionnelle, de l’assurance chômage, de l’apprentissage. Dans cette période de transition, l’ensemble des acteurs sont en attentes de certains décrets d’application.

À ce jour ce que nous savons :

La loi couvre tous les statuts : salariés, demandeurs d’emploi, fonction publique, ESAT et travailleurs non-salariés

 Le CPF : le Compte Personnel de Formation en janvier 2019 sera monétisé en euros. La conversion des heures de CPF déjà comptabilisé se fera sur la base de 14.25 €/heure Une application numérique permettra au bénéficiaire de s’inscrire directement à une formation sans passer par un intermédiaire. Précédemment, il était demandé pour actionner le CPF une convergence d’intérêt entre l’entreprise et le salarié, en 2019 l’Actif sera autonome et plus responsable de son employabilité.

Les compteurs seront alimentés à hauteur de 500€/an/24h/ salarié   avec un plafond de 5000€.   Des possibilités d’abondement de la part des entreprises existeront et le montant pourra atteindre 8000€ pour les basses qualifications et certaines catégories d’actifs, les futurs amendements devront clarifier les montants et les bénéficiaires.

Le tout nouveau CPF sera donc : monétisé, digitalisé et abondé.

 Le CPF de transition professionnelle remplace le CIF (le Congé Individuel de Formation) – Ce dispositif permet de financer des actifs souhaitant changer de métier ou de secteur professionnel. À ce jour le montant minimum de la rémunération n’a pas encore été acté.  Le CPRI (ex fongecif) étudiera la fiabilité des projets des salariés qui souhaitent faire une transition professionnelle.

 Le CEP – Conseil en Evolution Professionnelle géré par la toute nouvelle structure de France Compétences sera financé en totalité et sera obligatoire avant tout projet de CPF de transition professionnelle.

 Le plan de formation des entreprises dont les financements sont revisités, restera une source importante d’accompagnement dans les dispositifs de formation. Il est donc important pour les salariés lors de leur entretien professionnel de réaffirmer leur souhait d’être accompagné par leur structure dans leur projet de formation certifiante ou diplômante?

 

Idrac - Ecoles de commerce